22.11.10

Thanksgiving

Bien que je ne comprends pas trop la folie entourant la Thanksgiving aux USA, j'aime bien cette fête. Historiquement, c'est la journée où l'on remerciait Dieu par des prières et des réjouissances pour les bonheurs que l’on avait pu recevoir pendant l’année, mais l'origine reste très différente aux USA et au Canada. (si ça vous intéresse: ici).

J'aime particulièrement l'idée d'avoir un souper en famille et de devoir s'arrêter pour apprécier ce que la vie nous offre et d'en être reconnaissant. Avant de débuter, nous devons prendre le temps de dire, chacun notre tour, pourquoi nous sommes "thankful".

Encore une fois nous serons reçus, jeudi prochain, chez une amie pour fêter avec sa famille. Dinde, farce, canneberge, tartes à la citrouille, haricots verts, purée de patates douces, alléluia. Le "black Friday" suivra et bien honnêtement, je ne crois pas aller faire les boutiques et ce, même si j'ai congé ce jours-là. L'an dernier, c'était pas mal fou!

Cette année, je suis reconnaissante pour notre mariage entouré d'amour de nos familles & amis qui ne nous ont pas oubliés (et d'amis californiens qui sont venus à Montréal pour l'occasion!), de mon nouvel emploi et de notre relation amoureuse qui ne cesse de grandir. :)

4.11.10

Le début d’un temps nouveau

Quand on entend cette expression, habituellement, il commence à faire beau à l’extérieur et on aperçoit quelques bourgeons dans les arbres. Ces temps-ci, nous avons le même feeling et ce, même si la température refroidie et que la nature se prépare à dormir.

J’aime mon nouvel emploi. J’aime aussi sortir de la maison, rencontrer de nouveaux gens, avoir des interactions en français chaque jour, devoir me casser la tête sur de la traduction qui semble très simple, améliorer à la fois mon anglais et ma langue maternelle, faire rire de moi gentillement parce que j’ai des expressions “qui tues” comme ils disent et aussi, savoir qu’une rentrée supplémentaire d’argent mensuelle fera apparition dans notre compte de banque!

L’ambiance est sérieuse mais détendue. À mon bureau, la majorité des gens viennent de la France et ils travaillent un peu “quand bon leur semble”. Plusieurs sont des mamans qui ne travaillent que le matin, d’autres sont des jeunes stagières qui sont en Californie que pour quelques mois et d’autres, comme moi, sont ici chaque jour mais peuvent varier leurs heures sans trop de problème.

J'en apprends beaucoup sur le système Français et sur leurs habitudes de vies et de travail, différentes de celles des nords-américains en général. Par exemple, nous recevons notre paie une fois par mois (!), comme en France. Pas de danger qu’on ait 7 semaines de congé par contre hahaha!

La situation matinale a très changée, une nouvelle routine s'installe et nous avons encore à s’y habituer. Le fait de n’avoir qu’une seule voiture avec des heures de travail différentes n’aide pas alors nous devrons trouver une alternative à tout ça dans quelques temps. Puisque Copain n’a plus de moto et qu’il a mit une croix là-dessus, nous covoiturons ensemble mais dans deux directions différentes de la maison et à des heures différentes également. Bleh!

Hier était mon 26e anniversaire et j’ai eu droit a de belles surprise de mes amis et de Copain. Souper, gâteau, cadeaux, chandelles impossible-à-souffler, chapeau de fête, etc! Ce week-end, nous organisons pour la première fois un souper meurtre & mystères, j’ai bien hâte de voir ce que ça donnera !

(oui, c'était réellement mon gâteau de fête. N'ai-je pas des amis merveilleux? hahaha)

30.10.10

Nouveauté!

Ces dernières semaines ont été fortes en émotions et on s'en remet tranquillement. En fait, j'ose croire que ça prendra pas mal de temps s'en remettre avant de devoir continuer à courir, encore!

J'ai pris l'avion de la Californie au Québec le 13 octobre pour le mariage. Copain, lui, est venu me rejoindre le 20. La soirée du 16 octobre était mon bachelorette party et mes amies m'ont surprises avec une très, très belle journée. Elles m'ont fait vivre un retour en force dans ma vie "qu'on enterrait ce jour-là" et j'ai eu bien du plaisir. Le lendemain matin, Copain me téléphona avec la webcam et il m'anonça que le soir d'avant, il était sur le chemin du retour du gym et une voiture lui a foncé dedans et s'est sauvée. Il était en moto, donc celle-ci est tombée sur le côté, causant ainsi entorse à la cheville, genou en viande hâchée, béquilles, enflûre et bleus de toute sorte, un peu partout.

Humm, quelle bonne nouvelle, surtout que dans moins de 7 jours, nous serons (debout?) à l'Église entrain d'échanger nos voeux.

C'est alors à l'aide de pain killer qu'Éric a réussit à se tenir debout à l'aide d'une canne, à toffer le photoshoot à travers tout le vieux-port de Montréal et à danser notre première danse "chorégraphiée" que nous avions répétée avec nos amis Californiens pendant 15 heures. Malgré cet "accrochage", la journée a été merveilleuse, ensoleillée, joyeuse et pleine d'émotions.

Les jours suivants le mariage ont été tout aussi occupés que ceux d'avant. Nous sommes repartis vers chez nous mardi le 26 et par le fait même, j'ai dû appliquer pour mon visa de travail...

3 minutes, 2 douaniers et une fille très très TRÈS stressée ont fait un heureux mélange puisque tout a été comme dans du beurre. Pas de questions, pas de flaflas... j'ai désormais un petit papier dans mon passeport qui m'offre désormais la chance de vivre une belle aventure à mon tour ! C'est lundi le 1er novembre que je débutera mes fonctions :)

C'est à suivre...

8.10.10

Pot pourri !

Ces jours-ci, je cours comme une poule pas de tête et ce, même si je ne travaille pas. Weird hein?

Je pars pour Montréal mercredi prochain le 13 octobre et pour bien faire, je dois pas mal tout terminer les détails du mariage que je peux faire à distance avant de partir, pour qu'une fois rendue là-bas, je puisse m'attaquer aux détails qui nécessite une présence humaine. Tout va bien par contre, on est dans les temps !

Lundi prochain j'irai signer mon offre d'emploi officielle et j'aurai les documents requis pour mon visa de travail. Puisque je dois appliquer pour le visa directement aux douanes en entrant aux USA, je ne saurai qu'après le mariage si le douanier sera gentil ou non et s'il me le donnera. Si tout va bien (croisons-nous les doigts!), je commencerai le 1er novembre et je pourrai vous racontre plein de potins sur ma relation avec mes nouveaux collègues français. Woohoo!

Ce weekend, nous fêterons la Thanksgiving canadienne avec d'autres Canadiens dans la bay area. Dinde, farce, canneberge, patates pillées, tartes, etc. seront au menu ! J'ai bien hâte.

Copain va bien, il est bien occupé au travail alors il arrivera au Québec le 20 octobre. Nous nous sommes inscrits au gym il y a quelques semaines et nous y allons chaque jour. Remise en forme et perte de poids sont au rendez-vous ! Bah quoi, il faut bien que je fitte dans ma robe ;)

Sur ce, mon prochain billet risque d'être écrit en direct de la belle province ... avec une poutine à mes côtés !

20.9.10

Laguna... la suite !

C'est ici que ça se passe.

N'hésitez pas à nous dire vos commentaires !!

2.9.10

Laguna Seca

Aujourd'hui, mes racines de motocyclistes me force à vous parler un peu "du" circuit fermé de la Californie. Il y en a plusieurs, oui, mais celui-ci est le plus populaire.

Le circuit de Laguna Seca est situé près de la ville de Monterey. On dit souvent qu'il a la forme d'une tête de t-rex (avec la mâchoire ouverte). Il est d'une longueur de 3,602 km et il accueille aussi bien les voitures que les motos.

Ce circuit est réputé pour sa difficulté technique ainsi que pour son relief, dont le dénivelé total atteint 55 mètres. Le "Corkscrew" est le virage le plus fameux de la piste.

En juillet dernier nous sommes allés voir la course de MotoGP à Laguna. Malheureusement, je n'ai pas fait de billet à ce sujet car c'est la même journée où je me suis faite re-voler ma saccoche alors j'étais tellement bleu que j'ai oubliée comment la journée avait été superbe. Belle température, belle course, bonne ambiance!

Chanceux comme nous sommes, nous retournerons à Laguna Seca lundi prochain pour une session photo. J'ai réussi à convaincre les gens de la track de nous laisser venir faire un engagement photoshoot là-bas, dans le corkscrew ! Ces photos ressembleront totalement à Copain et moi, puisqu'on s'est rencontré sur un circuit fermé et que nous pilotons tous deux des moto sports (pour ceux qui ne le savaient pas!).

Je posterai quelques photos ici par la suite :-)

20.8.10

:)

Non non, je ne suis pas morte!

C'est très tranquille dans notre coin de pays. On s'occupe beaucoup du mariage à venir dans 2 mois et on finalise les détails (mais vu que je vous ai promis de ne pas virer ce blogue en wedding-blog, je me tais!). Copain a travailler très fort ces dernières semaines... très fort comme dans je-passe-des-nuits-blanches-au-bureau et moi, je suis toujours en attente du paperwork pour mon visa de travail. Ces français, ils sont pas vites ! ;)

Nous aurons de la visite la semaine prochaine et l'autre semaine d'après, je suis très contente et j'ai bien hâte de voir des visages familiers ! Vous savez, même si on a des amis ici et qu'on s'amusent bien, on devient comme des enfants de 5 ans quand on sait que quelqu'un qu'on connait sera ici :)

Je vous promets quelques billets bientôt !

4.8.10

Les américains et... la religion.


Les américains sont très croyants mais très respectueux également. Nous avons des amis qui vont à l'Église chaque semaine mais ils ne font pas de cas de savoir qu'Éric et moi, on n'y va tout simplement pas. Nous avons également des amis qui sont musulmans et qui doivent prier 5 fois par jour.


Par contre, nous avons eu plusieurs discussions avec eux sur la religion en général pour finalement conclure qu'honnêtement, nous avons simplement une manière diférente de voir et de vivre la religion en général.


Ce sujet de conversation est un peu "tabou" au Québec, mais ici les gens aiment en parler et ils sont très heureux de le faire. Nos amis mulsumans prennent le temps de nous expliquer le fondement de leurs croyances, le pourquoi de certaines choses qu'ils font et ils admettent même que parfois, c'est difficile à respecter.

Autant les Californiens sont très "ouverts" à l'idée qu'il existe plusieurs religions en ce monde, ils sont toutefois très classique et très attentif à appliquer "la parole de Dieu" dans leurs vies de tous les jours. Côté gouvernemental, la religion est présente dans plusieurs décisions importantes, comme par exemple le vote pour la proposition 8, qui a pour but de protéger le mariage en excluant le mariage entre 2 personnes de mêmes sexes. Cette guerre-là n'est pas terminée!

28.7.10

Déjà-vu

Oui, encore un vol de saccoche!!

Cette fois-ci, nous étions à la piscine du complexe d'appartement de nos amis. Un moment d'inattention et oups, pu là !

Cette fois-ci par contre, c'est "pire" que l'autre fois. Autre que mes cartes bancaires et mes IDs, mon iPhone était à l'intérieur de mon sac, nos clés de maison, ainsi que les 2 sets de clés de notre voiture. Il a donc fallu faire remorquer la mazda chez le concessionnaire pour refaire des clés nouvelles et faire changer les serrures du condo (puisque mon adresse est sur mon permis de conduire).


Je suis à la veille d'avoir nos banques sur le speed-dial, puisqu'on a dû tout refaire annuler nos cartes débit/crédit. Heureusement, le voleur n'a pas eu le temps de faire des transactions sur mes cartes et j'avais seulement 20$ cash dans mon sac.

Heureusement, j'avais "appris" de mon erreur de l'autre fois et je m'étais gardée quelques cartes d'identification dans un tiroir. Faut croire que j'ai pas assez appris... *soupir*

Petite parenthèse au sujet des caisses Desjardins. Ils sont pas mal ortho! J'ai appelé pour avoir une nouvelle carte débit et le gars du service à la clientèle m'a posé 2 questions pour m'authentifier (faut croire que lui donner mon # d'assurance sociale, le nom de famille de ma mère, ma date de naissance, mon adresse et ma couleur préférée n'étaient pas suffisant!):

1) C'est quoi la dernière transaction que j'ai fais sur ma carte débit Desjardins? (réponse: aucune, j'habite aux USA maintenant et je ne me sers plus de ma carte débit, donc ça doit remonter à l'an dernier...); et

2) Le numéro de mon compte Hydro-Québec? (réponse: j'en ai jamais eu et j'habite aux USA maintenant, donc je ne peux répondre à cette question)

Suite à ça, le gars m'a dit "je ne peux pas t'aider, je ne peux pas te poser d'autres questions pour t'authentifier, va à ta succursale...". Belle gang de clowns!

Sur ce, le timing de cette aventure n'est pas super.
Bravo à moi. Je crois que je suis cursed.

10.7.10

Notre 1er "4th of July"

Le "4 juillet" célèbre la fête nationale des États-Unis,, commémorant la déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776 vis-à-vis la Grande-Bretagne. C'est un peu la St-Jean-Baptiste, mais à travers le pays au complet. On célèbre l'histoire du pays, son gouvernement et ses traditions en allumant des feux d'artifice, en faisant des parades, des barbecues et en prenant un p'tit coup!


Depuis la dernière semaine de juin, nous avons pu voir sur les autoroutes que les pancartes publicitaires ont été achetées par le gouvernement et que des messages du genre "N'oubliez pas que les feux d'artifices sont illégaux" y ont été affichés. haha!


Nous avons décidés d'aller à la plage de Santa Cruz dimanche dernier pour profiter du soleil, manger du BBQ, passer une belle journée entre amis et surtout, pour admirer les feux d'artifices. On avait entendu dire que c'était LA place dans le Bay Area pour voir des feux amateurs qui sont interminables. Selon certains dires sur internet, ces derniers commençent vers 9h dès la brûnatre et se termine un peu après minuit.


Arrivée à la plagevers 9h30 am, les policiers étaient déjà là. Coolers, sacs, BBQ ... tout est fouillé ! Toute la journée, il y a une cinquantaine de patrouilles sur la plage qui sont à la recherche d'alcool et de feux d'artifice. Nous étions un peu déçu, voyant que cette année la sécurité a été renforcie et que cela allait gâcher notre premier 4 juillet américain !

Vers les 19h, je faisais la ligne (interminable!) pour la salle de bain et je parlais avec une gentille dame "habituée de la place" qui m'expliqua que les gens enterrent leurs feux d'artifice un peu partout sur la plage quelques jours avant le 4 juillet et que dès la noiceur commencée, ils déterrent le tout et le spectacle commence.

En effet, c'était TOUT un spectacle ! Il y avait des feux venant de partout. Bateau, maison, plage, tour des lifeguards! On ne savait plus où regarder. De 9h à minuit, le ciel était complètement illuminé. Bien entendu, plus la soirée avançait et plus les gens étaient saouls et plus les feux d'artifices partaient de partout. S'il y avait un "trou" dans la foule, quelqu'un y plaçait une boîte magique allumée qui lançait, à toutes les secondes, un feu.

Je n'ai malheureusement pas réussit à uploader les vidéos que j'ai pris avec mon iphone, mais j'ai trouvé sur youtube un vidéo de l'an dernier. Croyez-moi, c'était pas mal semblable cette année aussi. Le vidéo complet mérite d'être regardé, mais si vous voulez voir de l'action, rendez-vous à environ 2 minutes:






C'est quand un feux d'artifice a explosé sur nos affaires que nous avons décidé de partir. Résultat: nos chaises et nos serviettes de plage sont bourrés de trous causés par les tisons.



À la fin, je dois avouer qu'on commençait un peu à avoir la chienne, surtout quand on réalisait que certains feux explosaient au sol, en beau milieu de la foule (un peu comme sur le vidéo). La police a évacué la plage avec environ 8 voitures et les gens continuaient tout de même à en allumer.



Je dois dire que mon expérience du 4 juillet m'a démontré que les américains aiment jouer avec le feux. C'est comme une St-Jean-Baptiste, exposant 3!

8.7.10

Les demoiselles peintes


Les "painted ladies" sont 7 petites maisons victoriennes très populaires à San Francisco. Elles ont été construites entre 1882 et 1896 et sont situées sur Steiner Street, près du Alamo Square (à l'est). Ce pâté-de-maison très coloré est aussi surnommé le "Postcard Row".

On ne sait toujours pas pourquoi les Painted Ladies sont rendues des icônes de San Francisco, mais on ne peut qu'imaginer que c'est à cause de la vue magnifique qui s'y trouve derrière. Très bien entretenues, ces maisons sont un cliché très répandu de SFO et on estime qu'elles se retrouvent dans plus ou moins 70 films en plus des séries TV et publicités!

On les surnomme ainsi à cause de leurs brillantes couleurs et grâce à un livre écrit en 1978 par Elizabeth Pomada qui est dédié à l'architecture de la ville. L'écrivaine Alice Walker a déjà habité dans l'une de ces maisons.

Si vous êtes intéressés à investir dans l'immobilier San Francisquois, la petite verte complètement à gauche est à vendre pour la modique somme de 3.35 millions de dollars. En fait, cette "petite" maison fait 4 étages, 5 chambres, 5 salles de bain et 4700 pieds carrés! Rincez-vous l'oeil sur la fiche MLS de la maison, il y a une tonne de photos de l'intérieur!

7.7.10

Première année... check!


Il y a un an aujourd'hui, jour pour jour, Copain était revenu à Montréal pour me chercher. Nous avions fait notre dernier "party" dans une maison quasi-vide en mangeant de la pizza Como assis sur des chaises de patio!

Le lendemain, les larmes aux yeux, Orville dans son pet-taxi, je m'envolais vers le sud!



Recapitulation, en chiffre, des 12 derniers mois:

* 11 visiteurs; Karine, Lyne, Gaston, Caro, Jean-Benoit (2 fois), Mireille, Jean, Christian, Maxim, Catherine, Étienne. Merci pour vos cannes de sirop d'érable, la gang!;
* 2 retours à Montréal, dont un plus long que prévu!;
* 1 accident de moto;
* 6 poutines;
* 40 heures de cours d'anglais privés;
* 1 dinde de Thanksgiving en novembre;
* 2 tremblements de terre (4.1 et 3.9);
* 4 visites à Alcatraz;
* 2 examens de conduite, théorique et pratique;
* 6 visites à Napa Valley, et beaucoup trop de vin!;
* 1 chocolat-chaud qui a coûté 300$;
* 5 photos avec le Golden Gate;
* 1 Noël pas-blanc;
* 1 vol de saccoche;
* Trop de disputes de voisins;
* 1 tailgate à une game des 49ers;
* Des sourires, des larmes, de l'ennui, de l'amitié, du bon temps, des pensées et de l'amour :-)

Merci de nous suivre xx

6.7.10

Job, part II

Pour faire suite à ce billet, je vous annonce officiellement que le processus de l'obtention de mon visa est engendré.

Je suis alors à l'étape de recueillir des copies de mes relevés de notes officiels, copies de mes diplômes, lettres de références, remplissage de formulaires légaux, etc etc etc !

Ce n'est pas reposant et tout se fait assez lentement... mais tout en espérant que ça se passe comme prévu :)

5.7.10

Fierté

Le week-end dernier se déroulait la parade de la fierté gaie dans les rues du centre-ville de San Francisco. Le slogan, cette année, était "Forty & Fabulous" et bien que la parade même était le dimanche, le week-end complet était une célébration en son genre.

J'entends dire que cet événement est tout un spectacle mais je n'ai pu y assister cette année. J'ai tout de même quelques photos à vous partager qui ont été prises par des amis.

Admirez, riez, jugez ou prenez le tout au sérieux.... l'important, c'est qu'on en parle, non?

(Cliquez pour agrandir)

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

22.6.10

Les américains et... les écoles/études.

La scolarité est très importante et ce, dans chaque pays, peu importe le continent. La gratuité scolaire n'est malheureusement pas universelle et surtout pas aux USA!

Nous avons eu, quelques fois, des discussions/débats sur la scolarité américaine avec nos amis Californiens. Meilleure? Différente? Plus coûteuse? Plus longue?


Pour ma part, j'ai eu besoin d'un schéma pour m'y retrouver et pour me faire expliquer les différentes technicalitées de la chose. Pas que c'est très compliqué, mais c'est pas mal différent qu'au Québec et à chaque fois que quelqu'un me parlait du "Middle School", je ne savais jamais à quel groupe d'âge cette personne faisait référence. De plus, j'ai souvent entendu dire que des étudiants sont admis à Harvard et paient des peanuts tandis que pour d'autres, ça leur coûte la totale. Whyyy?!

En essayant d'être le plus simple possible, voici ce que j'ai appris. Un peu plus loin, vous trouverez un tableau comparatif! ;-)
  • Tout commence à l'âge de 5 ans. Pré-maternelle au Québec, Kindergarten aux USA.
  • De 6 à 10 ans, Elementary School aux USA. Au Québec, de 6 à 12 ans, école primaire.
  • De 11 à 14 ans, Middle School aux USA.
  • De 15 à 18 ans, High School aux USA. Au Québec, de 12 à 17 ans, école secondaire.
  • De 18 à 20 ans (ou 21, si on choisit une technique), CÉGEP au Québec, et ensuite vient l'Université.
  • À partir de 18 ans aux USA, les jeunes vont au College, qui est la même chose qu'une Université. Un baccalauréat dure 4 ans (comparativement à 3 au Québec), une maîtrise est 3 ans et un doctorat, 2 ans. Le baccalauréat est aussi appelé "undergrad program".

Voici un schéma que j'ai réalisé avec les âges sur la première ligne (cliquez pour agrandir):

Photobucket

Les étudiants ont également des "surnoms" selon leur année scolaire.

La première année du High School et la première année du College: Freshman

La deuxième année du High School et la deuxième année du College: Sophmore

La troisième année du High School et la troisième année du College: Junior

La quatrième année du High School et la quatrième année du College: Senior

***

Ceci étant dit, passons maintenant au prix (exorbitant!) des Universités américaines.

Tout d'abord, il faut savoir qu'il y a des universités privées et publiques aux USA. Par exemple, les universités ayant le mot STATE à l'intérieur sont publiques (ex: San Jose State). Les universités "reconnues", comme par exemple Stanford, sont majoritairement privées.

On parle, en frais d'inscription seulement, d'environ 3000 à 4000$ par année dans une université publique. À cela s'ajoute les livres et manuels scolaires et les frais de housing. Le gouvernement américain exige que pour les deux premières années d'un freshman, ce dernier demeure sur le campus même. Donc, dépendamment si tu veux offrir à ton enfant un dortoire miteux ou joli, on peut calculer entre 4000$ et 5000$/année. De plus, les parents doivent penser à un "meal plan", qui varie également entre 4 et 5 milles dollars, ce qui inclus 3 repas par jour à la cafétéria de l'université. Si ton enfant demeure sur le campus les weekends, c'est plus cher. En résumé, on parle d'environ 16 000$/année pour l'admission dans une université dite "publique".

Maintenant, prenons l'exemple d'un élève admis au MIT. Les frais, par année, sont de 44 000$. (Quoi, vous trouvez ça cher? À Harvard, c'est 65 000$!). À cela s'ajoute, évidemment, les manuels scolaire, le housing (2500$ cette fois-ci) et le meal plan. Inclut dans les frais annuels d'admission se trouve un emprunt de 5000$/année à l'université même, au nom de l'étudiant. Eh oui, tu peux bien avoir 1 million de dollars cash dans ton compte, tu devras tout de même faire un prêt à l'université pour les simples et bonnes raisons de 1) construire son crédit et 2) responsabiliser les jeunes à avoir des dettes et à les rembourser par la suite.


À chaque année, les parents remplient le formulaire "FAFSA", qui se trouve à être le Free Application for Federal Student Aid. Sur ce dit-formulaire, ils doivent déclarer TOUT ce qu'ils possèdent. Salaires annuels, actions, compagnies, immobilier, épargnes, 401K (REER), etc. Suite à une étude de leur situation, le gouvernement décidera alors combien la famille recevra en "aide aux études" pour envoyer leur enfant à Yale, par exemple.

Prenons, par exemple, une famille dont le revenu moyen est de 100 000$/année. Après l'analyse de leur dossier, le gouvernement décide que selon eux, cette famille est capable de payer 20 000$/année de frais de scolarisation pour leur enfant. Donc, si leur fils #1 est admis au MIT, le gouvernement payera la balance, soit 24 000$. Vous me suivez?

L'année suivante, fils #2 décide d'applier à Harvard et il est admis. Le gouvernement paiera alors toujours le 24 000$ du fils #1, et le 65 000$ complet du fils #2. Les parents, eux, auront toujours "seulement" 20 000$ à payer, année après année.

À chaque rentrée scolaire, les parents re-remplirons le formulaire FASFA encore et encore pour obtenir un nouveau montant à chaque année. Comme ça, si Monsieur perd son emploi au courant de l'année et ne travaille plus, leur cotisation sera moindre.

Morale de l'histoire: si vous êtes américains, faites des bébés intelligents et back-to-back, comme ça leur éducation vous coûtera des peanuts (façon de parler, bien entendu!). Sur ce, j'espère que vous avez appris quelque chose, que vous n'êtes pas trop perdus et que vous trouvez ça un peu intéressant :)

Petite anecdote: il y a une expression très populaire qui parle du "Freshman 15", qui se trouve à être les 15lbs que prendrons un étudiant prendant sa première année d'université, car celui-ci sera laissé "à lui-même" pour la première fois et pourra décider de ce qu'il veut manger à la cafétéria à cause du meal plan.

** Les chiffres utilisés sont véridiques puisque mon amie qui m'a expliqué tout ça a étudiée au San Jose State, et son copain au MIT.

14.6.10

Frais médicaux

Depuis la dernière année, nous sommes allés à l'hôpital quelques fois. Accident de moto, infection dans la gorge, PAP test, examen de routine, etc...

Ce qui est génial avec notre assurance, c'est que nous recevons à la maison une copie de la facture de l'hôpital avec une mention "this is NOT a bill". Par contre, on s'exclame à chaque fois des prix des soins que l'on reçoit puisqu'au Québec, tout se passe pas mal "dans l'ombre" car tout est gratuit.

Il faut dire que nous allons dans un hôpital dit "privé" et qu'ils doivent bien charger la totale à nos assureurs car ils savent que ce n'est pas nous qui devons payer, mais ça donne tout de même une idée approximative du prix de nos visites.

Pour votre pur plaisir, voici quelque uns des montants:
  • Test de la vision: 49$
  • Examen général chez le médecin (environ 20 minutes), de 214$ à 306$
  • Test gynécologique (PAP test), 525$
  • Analyses de laboratoire pour le PAP test, 580$
  • Visite pour une amygdalite, 95$
  • Analyses de laboratoire pour amygdalite, 60$
  • XRAY (5 au total), 316$, 168$, 223$, 306$ et 173$
  • Radiologie, 168$
  • Séance de thérapie 45min pour l'épaule à Éric, 168$ par semaine

10.6.10

Les lois du parfait "greeting"

Vous savez au Québec, quand on rencontre quelqu'un pour la première fois, on mise sur la poignée de main traditionnelle. Pas trop molle, pas trop moite et juste assez ferme. Le handshake se veut poli, respectueux et très classique.


Pour les amis, la famille ou les amis-de-nos-amis, on peut se laisser tenter par "les 2 becs" que l'on donne sur les joues. La première fois c'est toujours bizarre, car on ne sait pas trop si la personne en face de nous s'approchera pour, elle aussi, donner 2 becs mais en théorie, ça se passe bien.

Quand on est assez proche de quelqu'un, on peut y aller pour la totale: deux becs et une accolade/un câlin. Ces "lois non-écrites" sont encrées dans nos valeurs et coutumes... cependant, ce n'est pas la même chose ailleurs !

Ça, je l'ai vite compris. Au début quand je rencontrais mes "nouveaux amis" pour la première fois j'optais pour la poignée de main... la deuxième fois, mon expérience de vie me poussait à donner 2 becs. ERREUR!

Les américains n'aiment pas vraiment les contacts trop proches et les partages de germes. Bien honnêtement, je ressentais un genre de malaise de leur part quand ça arrivait et je ne comprennais pas vraiment pourquoi. Ils devaient bien se demander "coudonc, elle est qui, elle, pour me donner 2 becs sur les joues!?".

Ils ont vite compris que c'était, j'imagine, notre côté Européen qui nous poussait à "faire la bise" et nous avons vite compris qu'ils n'aimaient pas ça. Eux, ils se donnent une fake-accolade-de-côté en se disant "i missed you".

Weird? Non. Différent? Oui.

7.6.10

Bing & decide

J'adore Bing... et pas seulement parce que c'est ce qui paye notre loyer en ce moment. haha!

Les photos sont toujours incroyablement belles, les petites bulles nous permettent d'apprendre de nouvelles choses et il est vrai que les recherches sont meilleures. Je sais qu'au Canada ce n'est pas la même version alors je ne peux me prononcer, mais ici aux USA, ça rock le shit.

Aujourd'hui tout particulièrement, j'ai envie de vous partager la page d'accueil de Bing.com car je trouve que la photo est époustouflante. (cliquez pour agrandir).

Golden Gate



Dans les bulles situés sur cette photo, on apprend que la construction du Golden Gate Bridge (dessiné par l'architecte Joseph Strauss) a débutée en 1933 et s’est étalée sur une durée de quatre ans pour s’achever en 1937. À l'époque, le GG était le plus long pont suspendu au monde (aujourd'hui c'est le deuxième, il a été dépassé par le Verrazano-Narrows Bridge de New York). Chacune des 2 tours mesurent 227mètres. Il est peinturé orange depuis sa création et autrefois, ils devaient le repeinturer tous les 7 ans. Depuis l'invention de la peinture acrylique, seulement les zones les plus touchées par l'érosion sont repeintes.


Le pont doit sont nom au parc qui se situe "sous" lui: le Golden Gate Park. On pourrait penser que la Ruée vers l'Or y est pour quelque chose et que le parc y doit son nom, mais c'est faux. C'est un militaire américain qui a nommé le parc ainsi et ce, bien avant que l'on sache qu'il y avait de l'or en Californie.


Les spécialistes estiment qu’au moins 1 218 personnes se sont suicidées du Golden Gate Bridge entre son ouverture en 1937 et 2006, soit une vingtaine en moyenne chaque année. Ils "estiment" le chiffre puisque le décompte a officiellement cessé entre 1995 et 1997 pour éviter que la médiatisation du "millième suicidé" augmente le nombre de tentatives. haha!


Sur une toute autre note, voici d'autres jolis clichés de San Francisco que j'ai trouvé en fouinant un peu sur le web. (cliquez pour agrandir également)





Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

6.6.10

Les américains et... le mariage.

Vous savez tous ces stéréotypes américains que l'on entend de temps en temps un peu partout? Ils sont vrais. (Bon. J'exagère peut-être un peu mais dans les prochaines lignes, vous comprendrez ce que je veux dire.)

Il faut bien savoir doser ces vérités et malheureusement, être submergé de culture américaine chaque jour nous ramène vite les deux pieds sur Terre et nous fait réaliser que nous sommes très différents.
J'aimerais bien vous offrir quelques "capsules" qui décriront bien notre vision des choses. Cette semaine, "les américains et le mariage":

***

La différence est majeure entre notre mentalité et la leur; nous parlons ici d'une INDUSTRIE du mariage et rien de moins! J'avais déjà parlé antérieurement ici (et je ne veux pas y revenir encore) de la folie qu'ont les jeunes à se marier à 20 ans, après seulement 6 mois de fréquentation. Cette fois-ci, je parle de la célébration complète du mariage en tant que tel qui peut durer jusqu'à 1 an ou plus:


1) Tout d'abord, il y a le party de fiançaille. Relativement relaxe, celui-ci sert tout simplement à fêter les nouveaux fiancés et à leur donner un petit cadeau. Bouteilles de champagne, livre sur la planification du mariage, quelques items clé pour le grand jour (la jaretelle, le couteau pour couper le gâteau, whatever!), des souvenirs d'enfance que l'on ressort en étant nostalgique, etc.


Ensuite, le jeune couple doit s'enregistrer (register) chez des magasins populaires pour les éventuels cadeaux.


2) Ensuite, pour la bride-to-be, il y a le bridal shower. Organisé par les demoiselles d'honneur et ayant lieu chez la mère de la mariée, les invités sont généralement les vieilles matantes, les grand-mères et les amies de la mariée. Quelques jeux sont organisés et là encore, les invitées donnent des cadeaux à la future mariée et elle passe environ 1h30 à les développer et à dire merci. La tradition veut que le cadeau populaire soit des déshabillés sexy, mais de nos jours les gens vont simplement sur la liste de son registry et achète ce que bon leur semble.


3) L'étape suivante est le bachelor et le bachelorette party. Les enterrements de vies servent pas mal à rien d'autre que de s'éclater à fond la caisse "une dernière fois avant de passer aux choses sérieuses de la vie". Organisés par les demoiselles et par les garçons d'honneur, ces partys durent habituellement une journée complète au Canada mais ici, ça peut aller jusqu'au week-end complet. Louer un chalet, faire la tournée des bars en limousine, mettre un voile sur la tête de la future mariée, prendre des cours de pole-dancing, aller aux danseuses/danseurs, se saouler et se péter la face sont pas mal les prérequis. haha ! Habituellement, il y a également des cadeaux qui sont donnés aux mariés, traditionnellement des trucs pour prendre "soin d'eux": journée de spa, massage, voyage escapade, whatever.


4) L'avant-dernière étape pré-mariage est le rehearsal dinner, qui se trouve à être un souper complet une ou deux journées avant le mariage. Les invités sont uniquement la famille proche et les demoiselles et garçon. Il a lieu habituellement après la pratique à l'Église et il permet aux futurs époux de remercier leurs familles et amis d'être auprès d'eux en cette journée. Traditionnellement, c'est la mère du marié qui s'occupe de la préparation de cet événement.


5) Le week-end du mariage. Ici, je parle de "week-end complet" car la majorité des familles auront des membres venant "de l'extérieur" et les mariés auront à les occuper pendant la fin-de-semaine complète. Tout d'abord, petit sac "bienvenue" à leur arrivée avec quelques goodies et avec l'horaire des célébrations. Parfois, il y a des soupers de prévus avec ces membres de la famille qui ne peuvent être inclus dans le rehearsal dinner, mais avec qui les mariés veulent tout de même prendre un bon repas histoire de les voir un peu plus longtemps que seulement 4 heures pendant tout le weekend (surtout que ces gens ont fait un vol d'avion pour venir célébrer avec eux, ce n'est qu'un retour de politesse!).


6) Le brunch post-mariage, le lendemain matin. Encore avec les proches, il sert à clore les célébrations et à bien retourner à la vie "normale".


7) Scéance de photo post-mariage. Habituellement le lendemain ou le sur-lendemain, la mariée ré-enfile sa robe et le marié son tuxedo. Plusieurs mariés ne le font pas, mais en général ce n'est que pour avoir des photos d'eux sans être rushé avec le temps, ou encore seulement pour avoir l'opportunité de changer de décor. Plusieurs mariée font également un "trash-the-dress" photoshoot qui a pour but, comme le dit si bien le nom, de scrapper solide la robe.


Voilà!


Exgération? Selon moi, oui.
Sans vouloir trop extrapoler, je crois que la tradition américaine cherche un peu trop à faire participer les gens inclus dans le mariage (soit en temps, soit en argent) qui n'ont peut-être pas les moyens ou le désir de le faire. Il faut tout simplement trouver le simple milieu afin de ne pas étouffer les gens avec sa célébration puisqu'après tout, ils en ont un peu rien à fouttre!



Si ça vous intéresse, vous trouverez ci-joint le "contrat" dont j'ai dû accepter les termes en acceptant d'être la demoiselle d'une amie à moi qui se marie l'an prochain à Boston. C'est du sérieux! haha


Contrat p.1


Contrat p.2

4.6.10

Job

Bon, par où commencer ?
Depuis l'été dernier, je regarde régulièrement la section "job" du site craigslist (les petites annonces classés), juste pour le fun. Je sais clairement que mes chances d'avoir un emploi ici sont très minces mais j'aime bien regarder les salaires offerts, les modalités d'embauche, les prérequis, les diplômes demandés, etc.

Puis, quelques semaines plus tard, j'ai paufiné mon CV anglophone et ma lettre de présentation et je me suis mise à l'envoyer un peu partout, "juste pour voir". Qui n'essaie rien, n'a rien! J'avais inclus, dans ma lettre de présentation, un petit paragraphe qui expliquait clairement ma situation: "Although I am legally allowed to live in the United States, I do not as of yet have the right to work here and am hoping that there might be a way for you to assist me with the process of obtaining a work visa. I would be willing to pay a portion of the legal fees involved. Should you wish to meet with me to further discuss my qualifications, you can reach me at ... ". Je voulais inclure ce détail dans mon CV pour ne pas faire perdre de temps aux gens, et pour ne pas m'en faire perdre non plus. Bien entendu, aucune compagnie ne m'a contacté, pas même les compagnies qui, je sais, ont le budget pour ce genre de chose!

Après temps, à envoyer ici et là quelques CV par mois, je me suis mise un peu à douter de mes compétences. Et si ce n'était pas seulement ce paragraphe qui leur fait peur? Et si c'était mon expérience, ou bien le fait que mes études en droit ne sont bonnes qu'au Québec à cause du foutu système juridique bipolaire? Et si c'était mon anglais? Et si ...

J'ai donc retiré ce paragraphe là de mon CV, "juste pour voir".

Le sur-lendemain, j'avais des appels. Ma confiance en moi était revenue et peu importe si ça aboutissait à quelque chose ou non, j'étais contente parce que je savais que dans le fond, c'était pas moi le problème.

Je reçu l'appel d'une compagnie de traduction française qui ont des bureaux ici en Californie, en France, au Madagascar et aux îles Maurice. L'offre d'emploi disait quelque chose du genre "si le français est votre langue maternelle et que vous avez un diplôme post-secondaire en n'importe quoi, envoyez-nous votre CV. On a des postes de traducteurs, de réviseur et de correcteurs à combler."

Je me suis donc rendue sur place, il y a de ça 3 semaines, en ayant en tête qu'ils allaient me retourner en sachant que je n'ai pas le droit de travailler aux USA mais non, au contraire, ils étaient très ouvert à ma candidature: "On recherche un ou une canadien(ne) français(e) pour faire de la traduction du français de France au français du Canada en premier lieu, et on recherche aussi quelqu'un avec un background légal pour traduire des textes juridiques de l'anglais au français du Canada".

WOOoOooOOW!

J'ai alors fait un test de 3 heures qui comportait plusieurs segments comme de la rédaction, de la traduction, de la correction et un test de doigté à l'ordinateur. Mardi dernier, j'ai eu la confirmation que mes tests étaient excellents et qu'ils voulaient me rencontrer pour "discuter des modalités".

Cet après-midi, j'ai donc eu droit à une jolie offre d'emploi et à une belle lettre à montrer aux douaniers pour obtenir un visa de travail!! :)

Rien n'est pas la poche pourtant! Il reste encore toute la paperasse à monter pour me faire obtenir le visa et tant que je n'ai pas de petit papier broché dans mon passeport qui me permet de travailler, il n'y a rien de 100% certain.

Quoi qu'il en soit, les prochaines semaines seront pleine de rebondissement et de surprises. Restons positif et croisons-nous les doigts tous en coeur.

3.6.10

L'été est arrivé!

Le manque de temps se fait sentir dans ma blogosphère et je m'en excuse. Je vous promès d'ici quelques jours des histoires et des nouvelles fraîches!

L'été est officiellement arrivé, le renouveau se fait sentir ici en Californie et les oiseaux chantent à s'en fendre les poumons! J'adooooore!

21.5.10

Mea culpa!

Je dois immédiatement retirer ce que j'ai dis ici au numéro 1 de ma liste! Après quelques recherches sur le net, le Centre Bell et le HP Pavilion (aussi connu sous le surnom "the Tank" des Sharks de San Jose) sont deux des 5 arénas où on y trouve les meilleures ambiances.
Ce matin, plusieurs de mes amis Californiens qui sont très fanatiques des Sharks ont téléchargés sur facebook ces photos du centre ville de San Jose.


Je vous les partage ici:






20.5.10

Getting married in Quebec

C'est pas facile d'organiser un mariage et je dois vous avouer que, depuis quelques temps, j'admire beaucoup les "wedding planner". J'ose même dire qu'en organiser un à distance, ça doit être encore pire!

Ce deuxième retour au Québec a été principalement "par affaire" comme on dit. Rencontres avec le prêtre, le DJ, le photographe, le décorateur de salle, le fleuriste, dégustation chez le traiteur, essayage de robe, de bagues, location de tuxedos, alléééluia! Mélanger tout ça avec quelques soupers entre amis, quelques journées avec nos familles et plusieurs poutines et vous avez là notre semaine "de vacances"!

Malgré cet emploi du temps chargé, je me suis tout de même arrêtée quelques fois pour bien savouer le moment présent et pour me demander si je me sentais encore "chez moi". Malheureusement, je ne connais pas la réponse. Mon coeur est partagé entre le Québec et la Californie, puisque mes racines sont à un endroit mais que j'ai tout de même une vie ailleurs.

Quoi qu'il en soit, c'est toujours avec un pincement au coeur que je réalise que les gens "évoluent" sans moi là-bas et que je devrai encore leur dire au revoir dans quelques jours. Après tout, s'ennuyer n'est pas une si mauvaise chose: ça prouve que l'on tient à eux!

9.5.10

Neige

En "vacances" au Québec depuis jeudi dernier, j'ai vu ce matin ma première neige depuis l'hiver 2008. Quand la majorité des gens veulent vomir à l'idée d'encore voir des flocons rendue à cette date de l'année, moi j'étais heureuse comme un paon quand j'ai ouvert les yeux!

Je me rend compte qu'en plus de m'ennuyer de nos proches, je m'ennuie beaucoup de choses "qui font parties du décor" comme la neige, comme me faire servir en français, comme les expressions québécoises typiques, comme notre joli-et-pas-très-classe "slag", comme l'agressivité au volant, comme les chansons de matantes au 105.7 rock détente et comme la folie des séries éliminatoires de hockey!

C'est dans ces moments que l'on s'aperçoit que dans le fond de nous-mêmes, on ne change pas!

30.4.10

Jardins

Qui dit printemps dit jardinage.

Cette semaine au Lowe's (un peu le Canadian Tire du coin), on peut trouver divers plantes comme des fougères et des plantes araignées... mais aussi des oiseaux de paradis, des citronnier et des orangiers, des petits palmiers et plusieurs autres arbres à fruits!
Ça me fascine comment théoriquement, tu peux aller dans ta cour arrière pour aller te chercher une orange tous les matins!

29.4.10

Melting put

Rien de super-top-intéressant sous le soleil ... mais ...

1) On a bien hâte d'aller à Montréal. Surtout qu'on va pouvoir un peu sentir la folie des séries... parce qu'ici, y'en a pas !

2) Nous avons (enfin!) reçu nos permis de conduire Californien parce que nous avons terminé notre cours pour obtenir la classe moto. Même si nous avons notre classe automobile depuis déjà plusieurs mois, fallait attendre que le tout soit complété avant de recevoir notre carte avec ID parce que la classe moto était "pending".

3) Le week-end passé, j'ai vécu mon "premier bridal shower américain". Un couple d'amis à nous se marient en juin et je pense sincèrement qu'un bridal shower ne sert qu'à donner des cadeaux. Rien de plus.

4) J'aime bien que les américains fassent tout en supersize. Lorsque je vais au magasin pour m'acheter des pantalons, je dois prendre une à deux size plus petite qu'à l'habitude. YÉ!

5) Cette semaine a été dégeulasse côté température. On a peut-être pas eu de neige, mais le froid et la pluie étaient au rendez-vous.

6) Depuis déjà un mois, nos fucking voisin d'en haut se sont mis à passer l'aspirateur TOUS les matins, entre 8h et 9h. C'est bien agressant car ça nous réveille chaque matin mais la vraie question est que: c'est qui, astie, qui passe la balayeuse CHAQUE MATIN ?

7) On doit se considérer chanceux car nous avons un IKEA à moins de 15 minutes de voiture ici. Nous avons réalisés la semaine dernière qu'il y a seulement 5 magasins ikea dans tout l'état de la Californie complet! Faut croire que c'est pas très populaire, ou bien que le pied carré coûte tellement cher que la rentabilité n'est pas assez bonne ?!

8) L'organisation du mariage va de bon train. Plusieurs rendez-vous sont déjà pris pour la semaine prochaine, les invitations sont terminées et les robes de demoiselles sont arrivées! :-)

22.4.10

Officiel !


Je vous annonce officiellement que Mai sera le mois de la poutine, du St-Hubert, du sirop d'érable et de la pizza Como ! ........ On débarque à Montréal!! :)

17.4.10

C'est un fait ...

Tu sais que tu habites dans un milieu hyper-multiculturel quand le film le plus écouté de ta ville, selon les statistiques Netflix, est Rocket Singh: Salesman of the Year.

Le deuxième film le plus écouté est celui-ci: Dil Bole Hadippa! et le troisième, Ajab Prem Ki Ghazab Kahani.

Ces films sont d'origienne indienne et il sont seulement disponible en langue Hindi.

... Hé misère!

(P.S. Si vous cliquez sur les liens, vous verrez comment les pochettes ont l'air attirante ... NOT!)

10.4.10

L'interdit

Comme un peu dans n'importe quoi, on veut toujours faire ce qui est "interdit".

À chaque fois que l'on dit à quelqu'un d'ici qu'on est allés à Cuba, les gens ici viennent fous. On a droit à plein de questions sur le pays, la chaleur, les plages, la nourriture, les habitants, la politique, les hôtels, les activités, etc. Nos amis nous écoutent parler de Cuba avec une passion et une envie démesurée. Ils souhaitent tous de pouvoir y aller, un jour!

Dans leur tête, Cuba est un endroit paradisiaque et intouchable. C'est leur "destination de rêve"! Quand on leur raconte que pour les Québécois, Cuba reste la destination "pas loin, pas cher, pas haut-de-gamme et facile d'accès", ils sont bouleversés. Ils ne peuvent conçevoir que la bouffe est pas mangeable par moment et que c'est bondé de gens qui trouvaient que le Mexique était trop cher.

En tout cas ... je ne peux peut-être pas travailler aux USA... mais moi au moins, j'peux aller à Cuba! Dans un sens, j'essaye fort de me consoler avec ça ... lol!

29.3.10

Les joies des langues!

Même après bientôt un an, mon anglais peut paraître rabotteux par moment (surtout quand je prend de l'alcool, haha). Parfois aussi, quand c'est spontané et irréfléchit, je peux être porté à mélanger mes temps de verbes et à déphraser ma syntaxe. Malgré tout, les gens peuvent facilement comprendre l'essentiel de mon message.

Depuis que je suis ici, je me suis souvent faite dire gentillement que j'étais "cute" car je pose quelques questions parfois bête (surtout sur les expressions anglaises) ou bien que mon accent était charmant.

Ça peut également parfois faire rire les gens, et habituellement je ris avec eux car la situation est loufoque (comme lorsque je dis kitchen broccoli au lieu de chicken broccoli au restaurant!) . Il y a tout de même une différence entre rire parce que des lapsus ça arrive parfois et rire de moi et me dire que j'suis épaisse parce que j'ai mal accordé mon verbe.

Dans la vie il y a des mangeux de marde partout et hier j'ai fais rire de moi... et le pire, c'est que c'était par un gars du Kansas qui ne parle qu'une seule langue: l'anglais. Je lui ai franchement répondu qu'à partir de maintenant, il devait me parler qu'en français et que j'allais rire de sa gueule parce qu'il ne peut même pas prononcer mon nom comme du monde! (il dit encore Veronica puisqu'enlever le A à la fin pour donner Veronique, c'est compliqué!)

Par contre, c'est blessant.

19.3.10

Workout :)

Hier, nous sommes allés au "Sky High Sport" pour faire un peu d'exercice. Avec l'été qui arrive pas mal vite ici (genre la semaine prochaine!), on voulait bien se remettre en forme tout en s'amusant.

Si vous cliquez sur le lien, vous verrez un petit vidéo de l'entraînement. C'est un plancher complet de trampolines et il y en a même sur les murs. Ils disent qu'un workout là-bas peut brûler plus que 1000 calories! Au début j'étais sceptique mais après seulement 10 minutes j'étais en sueur intense! Éric a même abandonné après la premièr moitiée du cours (il faut dire que son épaule encore fragile lui faisait mal et que c'était peut-être pas sa meilleure idée, avant le cours, de passer 15 minutes à dépenser son énergie en sautant partout comme un enfant de 5 ans!). Bref! haha

J'ai vraiment apprécier l'expérience qui fait vraiment changement des gyms et des machines. On s'amuse, on rit, on se lance des ballons, on cherche notre équilibre constamment, on fait des courses, on danse et on perd du poids :)

Jamais plus je ne dirais que "c'est seulement des trampolines pour enfants, ça ne peut pas être siiiii difficile!" :-)

16.3.10

1 an !


Oops !
J'ai réalisé tout à l'heure (un peu en retard) que notre blogue a déjà 1 an !

Autant cette année nous a parue parfois interminable, autant elle a su nous apporter beaucoup de changements et une sagesse grandissante que nous n'avions pas !

Merci de nous suivre xx

13.3.10

Gold Star

Jeudi dernier, Copain a reçu un bel honneur de chez Microsoft. S'étant démarqué et ayant prouvé ses compétences, il a été nominé par son boss pour un "Gold Star Award" et il l'a remporté !

Je suis vraiment fière de lui car je suis témointe chaque jour à quel point il se surpasse à la fois pour sa carrière, pour lui personnellement et aussi pour nous. Il n'est pas toujours facile d'avoir sur ses épaules le fait d'être le seul revenu de la famille mais je sais qu'Éric prend ce "stress" et le transforme en motivation pour aller plus loin. C'est super de constater que je ne suis pas la seule qui l'encourage et qui le trouve excellent dans ce qu'il fait.

12.3.10

Un printemps rose, et non slocheux...

Oui oui, même ici le printemps est arrivé!

Certains diront qu'il n'est jamais vraiment parti mais depuis une semaine, on peut sentir et voir une différence de température. Le soleil est de plus en plus chaud et la nature se réveille.

Lorsque la sloche est bien présente au Québec et que vos bottes d'hiver sont détrempés par l'eau sale de la neige fondue, ici, le printemps est d'une toute autre couleur. Nos montagnes et le gazon sont verts (jusqu'en juin, où tout redeviendra jaune à cause de la sécheresse) et que dire de ces superbes cerisiers qui enchantent nos autoroutes depuis quelques temps! C'est de toute beauté!

Par contre, je dois vous avouer mon ignorance: avant d'habiter la Californie, les seuls cherry blossoms que je connaissais étaient ces bons chocolats vendus à l'unité! En 1912, le Japon donna aux États-Unis environ 3000 cerisiers pour célébrer leur amitié et ces arbres furent plantés à Washington. 40 ans plus tard, le Japon en donna 3800 autres pour renouveler cette bonne entente.

Depuis déjà quelques semaines le rose est partout et le fait qu'ils bourgeonnent annonce le printemps! Plusieurs maisons sont entourés de cherry blossoms à Sunnyvale car autrefois, cette ville récoltait d'importante quantités de cerises.

Je l'ai souvent dit et je le redit, j'adore vivre cette "première année" ici car tout est nouveau et on ne sait pas à quoi s'attendre. Chaque jour est alors une surprise...

9.3.10

Pour faire suite à ce billet pas très joyeux, nous avons eu un déroulement tout de même positif et un service à la clientèle des plus professionnel (aucun lien avec l'image, je trouvais juste la baleine orange hilarante!).

Lorsqu'on a des visiteurs, on leur demande de louer une voiture pour la semaine pour que 1) Éric puisse toujours aller et revenir du travail sans que je monopolise le char avec nos amis voyageurs et car 2) notre CX7 de location a une limite de kilométrage et on ne veut pas la dépasser. On loue toujours les voitures chez Avis car avec le rabais Microsoft, ça revient à vraiment pas cher pour un kilométrage illimité.

Quand la fenêtre de la jolie Versa louée s'est fait défoncée, j'ai vite appelé le 911 pour faire un rapport de police et l'étape numéro 2 était de téléphoner Avis pour leur annoncer la bonne nouvelle. Étrangement, la dame du service à la clientèle m'a immédiatement envoyé à la succursale la plus près (à 5km d'où on était) et ils ont changé la voiture sans question. Après avoir passé 1h au téléphone avec la police, je croyais être chez Avis tout aussi longtemps mais en 5 minutes nous avions une nouvelle voiture et nous repartions vers l'aventure!

Contrairement au Québec, le département de police de San Francisco ne m'a pas envoyé une auto patrouille sur place pour "évaluer les dégâts et prendre ma déposition". Tout a été fait par téléphone, en passant des renseignements personnels (incluant mon adresse email) aux objects volés, en passant par les dégâts et par l'état de la voiture. Trois minutes après avoir raccroché avec la dame, j'ai reçu mon rapport de police en PDF ainsi que le numéro du rapport par courriel. Wow!

Au même moment à Sunnyvale, Éric était entrain de parler à nos assurances de maison pour s'informer à qui doit-on réclamer le vol. Avec le numéro du rapport de police déjà en main, ça a été très vite ! Aussitôt dit aussitôt fait, la fille de Progressive nous a demandé le coût total des biens volés et elle nous a envoyé un chèque le jour même!

Les voleurs ont réussit à faire 2 transactions sur ma carte de crédit canadienne avant que je la cancelle. Ils sont allés au Safeway (une épicerie/SAQ) le plus près et ont gaspillé 230$ la première transaction et 250$ la deuxième... Puisqu'on soupçonne qu'ils n'aient pas eu le temps de faire, en 15 minutes, une épicerie détaillée en choississant bien les bananes les moins mûres, on imagine bien le panier remplie d'alcool et de bières! Heureusement, VISA me rembourse ces achats avec leur politique de vol très béton.

Malgré que tout est bien qui finit bien, j'ai tout de même perdu mon permis de conduire du Québec, ma carte d'assurance maladie et mes cartes universitaires que je gardais en joyeux souvenirs. Ces 3 items ne pourront jamais être remplacés car je ne suis plus résidente du Québec... c'était seulement "pratique" pour prouver mon identité ici puisque nous n'avons toujours pas de permis Californien avec photo.

J'ai également perdu pas mal de "cossins souvenirs" qui m'étaient chers, comme par exemple un petit miroir de poche qui appartenait à ma tante décédée, un porte-clé acheté lors de mon premier voyage à New York en secondaire 4, une lime à ongle de Paris, un mini porte-monnaie de ma grand-mère, etc. Ce sont d'avoir perdu ces choses qui me rend un peu triste dans toute cette histoire. :-(

5.3.10

Le hockey

Wow, c'est notre 100e billet! :-)

Dimanche dernier c'était la journée où le Canada fermait ses portes à midi 30; match de la médaille d'or Olympique contre les USA.

Pour l'occassion, nous avions invités nos amis américains pour rire de leur gueules quand la victoire serait nôtre. Nous étions prêts comme des scouts, avec nos chandails rouge et notre hymne nationale que nous avions répétée pour bien la connaître par coeur au moment du podium. Certains de nos amis étaient bien également bien confiants car les USA avaient déjà battus le Canada la semaine d'avant en quart de finale.
Chips, salsa, bières, amuses-gueules étaient au rendez-vous et croyez-moi, on a tous eu chaud! Pendant un moment, on se disait Éric et moi qu'on avait trop parlé et que le karma nous rattrapait... jusqu'à ce que Crosby nous démontre le contraire. Nous avions bien voulu trouver un drapeau du Canada à afficher fièrement dans notre appartement mais on s'est bien vite rendu compte qu'au Québec, il n'y a pas grand monde qui ont un drapeau rouge ! hahaha

J'ai bien aimé cette "rivalité Canada-US" que nous avions même avec nos amis fanatiques de hockey. Il n'y a pas eu de sang dans notre salon, juste quelques mots vulgaires ici et là pendant le match et beaucoup de bières!

Ah ben tabarnack!

Je sais que c'est pas bien de sacrer, mais là là, c'est le boutte de la marde. Je suis à la veille de faire un soap avec notre vie...

Ce matin je suis montée à San Francisco avec mon père et surprenant, il n'y avait pas de traffic et ça allait bien sur la route. Premier arrêt au Golden Gate, on se promène dans le parc et on prend quelques jolis clichés, on prend quelques minutes pour aller à la boutique du pont et acheter des petits souvenirs. Deuxième arrêt à la rue Lombard pour environ 5-10 minutes, alors on se stationne légalement sur le bord de la rue (donc, pas de chance de towing cette fois!).

Je prend avec moi mon iphone et ma caméra, laissant ma sacoche sous le siège passager, en arrière. Nous avons même pris le temps de cacher le GPS dans le coffre-à-gants. Lors de notre retour à la voiture (de location, by the way!), la vitre arrière est brisée et ma sacoche est disparue.

Panique totale puisque pendant un moment, je croyais que mon passeport était dedans.

Quoi qu'il en soit, la vie d'une femme réside dans sa saccoche... Il n'y a pas juste des vieilles factures et des élastiques à cheveux là-dedans... il y a TOUT ! J'ai donc fait un rapport de police (une autre expérience anglophone mémorable) et on nous a envoyé au Avis le plus près pour échanger notre voiture. Appelle partout pour les cartes de crédit et de débit, changement de serrures prévu, commande une nouvelle clé à-puce-top-moderne-qui-coûte-500$ chez mazda, retourner au DMV pour un autre permis de conduire, aviser la croix-bleue pour nos assurances, et ce n'est pas finit...

Welcome in California. FUCK!

3.3.10

Que d'émotions!

Mon père nous visite pour 10 jours et on est pas mal occupé ces temps-ci mais tout va bien... Pas de tsunami mais beaucoup de pluie, une victoire incroyable au hockey, ce jeudi Sharks vs Canadiens et plusieurs bons posts pour vous en perspective! ;-)

23.2.10

Recensement


Comme ces temps-ci les publicités nous submerge d'information sur l'importance de remplir ce petit sondage qui arrivera dans vos boîtes aux lettres dans les prochaines semaine, nous profitons nous aussi de l'occasion pour vous poser quelques questions qui éclaireront notre curiosité! ;-)

C'est simple et rapide, merci !

1. Vis-à-vis nous, dans quelle catégorie suivante êtes-vous?



2. Pour ceux et celles qui n'ont pas eu l'adresse de ce blogue directement par nous, comment vous êtes atteris ici?

22.2.10

Bing

Depuis déjà quelques temps, je ne google plus... je bing!

Ce matin, l'image Bing.com est affreuse (et je dois avouer que depuis le lancement du moteur de recherche, je n'ai jamais trouvé une photo laide).

Rendez-vous sur http://www.bing.com/ et jugez par vous-même!


... pour ceux qui liront ce billet trop tard et que l'image sera changée, je vous l'ai sauvegardée ici...


UPDATE: suite à des commentaires, je ne crois pas que ce soit la même photo pour le Canada et pour les USA, alors je vous suggère d'utiliser le lien où j'ai sauvegardé la photo!

18.2.10

Cachette secrète!


Récemment, nous avons réalisé que la langue française était notre cachette. Ça fait tout bizarre de dire ça et ça fait plein de sens en même temps.

L'autre jour, nous étions au Trader's Joe (une épicerie locale sous le thème hawaïen) et on se parlait devant le présentoir des fromages quand, tout à coup, d'autres Québécois nous ont salués en français. Éric et moi, on s'est senti tout bizarre car ils pouvaient comprendre de quoi on parlait. Désormais, on ne se gêne pas pour, allègrement, passer des commentaires (pas toujours gentil, j'en conviens) sur les gens et sur les endroits. Même si à ce moment on ne disait rien de méchant, on avait tout de même l'air de deux enfants avec la main dans la jarre à biscuits! On venait de réaliser que notre bulle francophone n'était pas si protectrice.

Lorsque nous sommes avec nos amis et qu'on veut se dire un secret, on parle en français. On peut ainsi se parler franchement et dire tout ce que l'on veut car de toute façon, ça restera entre nous! Nous avons également ce feeling quand nous sommes avec nos autres amis Québécois. On se met alors à se pousser quelques jokes en français ensemble et on rigole bien !

J'ose assumer que les indiens, les chinois, les mexicains et les filipinos font tous la même chose... ;-)

17.2.10

Macaron, ron, ron ...



Nous avons visité Paris l'an dernier et depuis que nous avons goûtés au macarons de chez Ladurée (pas les trucs au coconut pas-bon là), je me suis mise dans la tête d'en faire et ainsi pouvoir en manger chaque jour. Je dois avouer que depuis quelques années déjà, je paufine mes recettes et j'adore faire des desserts ... mes anciennes collègues de travail aka "les goûteuses" pourront vous le confirmer!

Bref, il y a quelques semaines, je me suis donnée comme mission personnelle de réussir mes macarons français . Vu que les petits "pain" à hamburger sont en réalité des meringues aux amandes, j'ai eu quelques problèmes de blancs d'oeuf avant de bien maîtriser le montage en neige. Après avoir jeté aux vidanges mes 5 premiers essais, d'avoir écouter environ 40 minutes de vidéo sur youtube sur la façon de bien "macaronner" la pâte, d'avoir salivé sur une 30aine de saveurs différentes et de m'être équipé en douille à pâtisserie et en silpat, je vous annonce officiellement que je suis maintenant une macaronneuse!

Eh bien, j'ai réussis à obtenir un petit biscuit moelleux avec dentelle à la base. Oui oui!!! (la photo sont mes macarons, by the way!)

Alors voilà, maintenant je passe mes journées à parfaire la recette et à élaborer des couleurs et des parfums. Pistaches, noisettes, chocolat, vanille-miel, caramel fleur-de-sel, framboises, petit fruits, et j'en passe !

Si seulement je pouvais les vendre... à 3$ chaque (ce qui est le prix en France), on va pourrait payer notre loyer en faisant des macarons hahah !!


P.S. Merci pour les félicitations ... ;-)

14.2.10

Silicon Valley vs Montréal

Récemment, nos amis expatriés en Alberta ont simulé une comparaison Calgary-Montréal très intéressante et nous avons trouvé l'idée pas mal chouette. Voilà donc la nôtre!

Logement/Immobilier

Ici, on peut facilement doubler et tripler les prix des logements du Québec et de l'immobilier en général. Un condo 2 chambres, 2 salles de bain avec garage se détaille à environ 450 000$ à l'achat et pour une maison, ce montant peut facilement doubler et ce, pour une "petite maison ben ordinaire". Les prix pour un logement varient de 1200-1500$/mois pour un 1 chambre à 1800-2200$/mois pour un 2 ou 3 chambres. Habituellement, ces logements se trouvent sur des complexes avec piscine et gym, mais pas toujours la grande classe non plus. L'électricité est aussi beaucoup plus chère. Pour notre appartement, on paie environ 100$/mois mais on ne chauffe pas vraiment et on cuisine au gaz... trouvez l'erreur! L'eau est aussi payante (mais c'est inclus dans notre loyer alors je ne sais pas combien!).

Automobile

Le permis de conduire est 31$ pour la classe auto et de 31$ pour la classe moto. Je ne connais pas le prix des plaques car notre voiture est une location, mais ça tourne autour de 200-300$/année. Pour les gens qui ont un crédit excellent, le prix général des voitures est vraiment plus abordable comparativement au Québec, avec une différence de quasi la moitié moins chère. Le gaz tourne autour de 3$ le gallon, soit 0.79$ le litre. Les assurances de voiture sont très similaires au prix du Québec, mais ici les motos ne sont pas considéré comme "récréatif" mais bien comme un moyen de transport en soi.

Taxes

À la consommation, nous avons une taxe de 7.5% comparativement à 13% au Québec (13 ou 13.5?!). Pour les impôts, on doit aussi payer aussi des impôts fédérales et provinciales pour un pourcentage total de 35%. Les intérêts sur l'hypothèque sont déductibles d'impôt et on est avantagé si on est mariés. Les taxes de vente sont déterminées par comté.

Les salaires

En général, les salaires sont un petit peu plus élevés qu'au Québec mais tout dépend du milieu professionnel et du marché. La grosse concentration technologique de la vallée augmente les salaires des gens dans le domaine du IT. Le salaire minimum de la Californie est de 9,79$ US (comparativement à 7,25$ pour les États-Unis en général). Celui du Québec est de 9$.

La nourriture

Mis à part les fruits & légumes qui sont quasiment donné, tout est similaire. La viande et les produits laitiers sont dans les mêmes prix qu'au Québec. Les restaurants sont similaires mais avec la taxe moins élevée, ça devient plus avantageux ici. Il n'y a pas non plus de "15% obligatoire" de pourboire, mais les gens laissent environ 15-18% s'ils sont satisfaits. Il y a plusieurs épiceries "spécialitées" comme Wholefoods où les aliments organiques et grano sont en vedettes et où les gens sont prêts à payer 3x le prix pour un morceau de fromage oméga3, mais sinon on trouve des supermarchés et des farmer's market un peu partout.

La boisson

Avec Napa Valley très près d'ici, on trouve des bouteilles de vin extrêmement bonne vraiment pas chère. La bière et le fort est aussi moins cher qu'au Québec. Un 40oz ici se détaille à environ 12-16$ et on paye 10$ pour une bonne bouteille qui se vend le double à la SAAQ. On trouve de la boisson à la pharmacie, au dépanneur, à l'épicerie et au Costco. Il y a une chaîne spécialisée, BevMo!, qui vend de la bière Unibroue et de la Bleue. :-)

Internet, cellulaire, télévision

L'internet est au même prix qu'au Québec mais elle est plus vite. Nos cellulaires nous coûtent une beurrée (damn you, iphone!). On paie 130$/mois pour 2 cellulaires sur un forfait "familial" avec data + messagerie texte. Pour la télévision, nous avons un bon deal avec Microsoft car on a un rabais mais sinon, c'est environ 50$ en HD pour environ 200 postes, soit un forfait comparable à ExpressVu.

Vêtements

Comme au Québec, il y a moyen de s'habiller sans se ruiner. C'est certain qu'on peut aller chez Burberry et chez Gucci mais pour se trouver une paire de jeans normale, on peut trouver facilement des magagins "beau bon pas cher" comme Gap, Forever 21 et American Eagle.

Santé

On ne sait pas les prix exacts des soins mais la seule chose qu'on sait, c'est qu'on est chanceux d'être couverts. Lors de l'accident d'Éric, quelques x-rays et une dizaine de rendez-vous post-accident ont coûté environ 5 ou 6000$.

Voyages et shipping

À l'intérieur des USA le shipping est très cheap. Envoyer une lettre de la Californie à New York coûtera la même chose qu'envoyer une lettre à mon voisin d'en face. Il n'y a pas d'interrurbain à l'intérieur du pays non plus. Appeler en Arizona ne me coûte pas de surplus. C'est très avantageux d'acheter des trucs via internet ou sur ebay puisque souvent, on ne paie pas de taxes inter-états et le shipping coûte des peanuts. Les vols d'avion domestiques sont presque donnés. Un billet d'avion pour Las Vegas ou pour Los Angeles coûte 150$ allé-retour.

Tout comme nos amis qui sont en Alberta, on s'ennuit également de notre famille et de nos amis Québécois parce qu'après tout, ce sont eux nos "vrais" amis. Ici, nous avons de bonnes connaissances et on s'amuse bien, mais ce ne sera jamais pareil.

Les gens conduisent mal ici aussi. Y'a des chinois et des indiens partout qui ont peur des routes et qu'on se demande encore où ils ont passés leurs permis de conduire.

Est-ce que la Californie est parfaite ? Non.

Est-ce que la Californie nous plaît? Oui.

Jusqu'à quand? Ça reste à voir!

8.2.10

Flashback!

Cette semaine à l'épicerie on était fou comme de la marde quand on a découvert ceci.

Non pas parce que l'étiquette est belle ou parce que ça nous rapelle des souvenirs, mais bien parce que c'est fait avec du VRAI SUCRE et pas du sirop de maïs !

On a fait le plein !!

30.1.10

Les restaurants du coin


La diversité culturelle d'ici nous offre plusieurs bons restaurants et nous commençons à avoir notre petite liste de favoris. Certains sont des chaînes de resto mais certains ne le sont pas. Je vous laisse découvrir nos trouvailles, afin que vous sachiez où vous voulez aller lorsque vous viendrez nous visiter! ;-)


Le titre dit tout! C'est une chaîne californienne de burgers mais les 140 restaurants à travers la Californie sont tous sous la direction de la famille Snyder, qui a fondé le premier resto en 1948. Il n'y a pas de franchise et pas d'actions publiques. Le look est très califonien, un peu comme le deli "Peach Pit" dans Beverly Hills 90210. Les employés portent des ensembles blancs et des chapeaux rouge et le menu est très simple. #1 - Hamberger, #2 - Cheeseburger, #3 - Doublecheese. Il y a aussi un "menu secret" pour les habitués et quand tu dis un mot de code, comme par exemple protein style, ça change quelque chose dans ta commande.

THE CHEESECAKE FACTORY
Très populaire restaurant à travers les USA, on compte 150 locations à travers le pays. Ce restaurant n'offre pas seulement de gâteaux au fromage, on y trouve également une chouette ambiance in, un menu d'environ 25 pages et à peu près 30 sortes de gâteaux au fromage différents. Pâte à biscuit, chocolat Godiva, red velvet, bananes, caramel, fraises, tiramisu, café, lime, oréo, cerises, citrouille, pacanes, brownies et j'en passe ! Je crois que ce resto est un must car à chaque fois, nos visites sont de réelles expériences culinaires!


C'est le restaurant italien easy-going par excellence! Abordable et délicieux, ces spécialités italiennes sont préparées par des chefs qui se sont rendus en Toscane pour aller suivre quelques cours au Olive garden's Culinary Institute, leur propre école de cuisine.


Un très bon resto mexicain, avec des vrais mexicains qui font de la bouffe mexicaine (meilleur que taco bell, hum hum!) et qui, en plus, parle espagnol. On peut y boire une corona et y savouer de vrais tortilla chips. Le seul hic: pas de salsa douce. Les vrais, ça bouffe épicé! haha

STEVEN'S CLASSIC PHILLY CHEESESTEAK
Bon, juteux, fromageux et abordable. Ça a l'air une petite place miteuse dans le racoin d'un centre d'achat mais franchement, c'est délicieux!

BJ'S
C'est à la fois un bar sportif et une brasserie. On compte une dizaine de locations en Californie. L'ambiance est décontractée et très amicale. Les fondateurs sont originaires de Chicago et ils ont "importés" ici la Chicago-style pizza. Délicieuuuux.. et ça fait changement du pizza hut !

Applebee's
Ça ressemble à une cage-aux-sports aussi mais en 1000 fois meilleur! C'est une grande chaîne américaine avec 1500 restaurants. Ils ont un menu "allégé" que j'aime particulièrement et c'est un restaurant qui offre autant des burgers, des pâtes, des pizzas, du poisson, du steak, etc... Tout le monde y trouve son compte et les rondelles d'oignons sont imbattables!

Alors voilà... maintenant, j'ai faim ! haha